accueil
BSLes Spécialistes de la rénovation des sols et plafonds suspendussp bsFranceUnited KingdomDeutschlandSuisseDubaïBharainBelgiqueMaroc
recrutement basic system
Entreprises - Collectivités - Commerces - Particuliers
 
BASIC SYSTEM - INNOVATION ET EXPERTISE AU SERVICE DE LA RENOVATION DES SOLS ET PLAFONDS – PLUS DE 40 ENTREPRISES SPECIALISEES EN FRANCE
La gamme de services Charte de qualité Appel gratuit Environnement

Entretien, ponçage et nettoyage du marbre

Entretien et rénovation du marbre

LE MARBRE : MATERIAU DES EXTREMES ET DE L’EXTREME
Le marbre associe beauté et dureté pour un prix de revient posé raisonnable en qualité courante. C’est la raison pour laquelle il est posé en revêtement de sol et en mural, tant en intérieur qu’en extérieur et en tous lieux : halls prestigieux, espaces à fort trafic : aéroports, galeries marchandes etc ..
Paradoxe du marbre : un colosse aux pieds d’argile, à la fois dur mécaniquement et très sensible aux agressions chimiques.
Nous parlons ici des marbres, pierres marbrières ou calcaires, Terrazzo, Granito, non des granits. Le granit est plus résistant mécaniquement et moins sensible chimiquement, mais largement plus coûteux que le marbre.
Argument majeur du marbre : il est un des rares matériaux permettant, après ponçage, de faire "Du neuf avec du vieux" pour un prix raisonnable
.

POSE DES SOLS EN MARBRE ET 1ER PONÇAGE
Le marbre est posé "Brut de sciage" (marques de scie de tronçonnage apparentes), en joints très étroits, puis poncé "Brut de pose" à l’eau. Les traces de scie et les redents ou balèvres (différence de niveau entre les dalles due à la pose) sont ainsi éliminés. Après ponçage, le sol est plan et homogène. Les plinthes sont posées après ponçage du sol afin d’éviter de poncer manuellement le long de celles-ci au risque de laisser des traces profondes de disqueuse. Les joints sol/plinthes sont ainsi bien réguliers.
Quand le sol sera poncé au cours de ses rénovations on parlera de "Reprise de ponçage". On ne poncera alors que quelques 10° de millimètres.

FINITIONS DE SURFACE : PONÇAGE ET CRISTALLISATION DES SOLS EN MARBRE
Un marbre est beau quand il est limpide, transparent et exempt de rayure. Pour des raisons de goût et de maintenance, la finition brillante est préférée à la finition mate ou adoucie.
Après pose, le marbre est donc poncé puis poli mécaniquement de plus en plus fin, la brillance est achevée chimiquement par réaction du matériau avec un acide. Deux méthodes de "Montée en brillance" en milieu aqueux:
- "Le poli brillant" : acide oxalique + potée d’étain + plomb. Le plomb est aujourd’hui mal perçu, d’où la méthode n°2.
- "Cristallisation" à la poudre de polissage contenant un acide réactif. Sans plomb. C’est la méthode Basic System. Les deux méthodes donnent des brillances équivalentes et ont la même durée de vie. La qualité de la brillance finale est déterminée par la finesse du poli mécanique.
La "Montée en brillance" achève de refermer la capillarité du matériau, le rendant ainsi moins perméable aux liquides de toutes sortes et plus résistant à l’abrasion mécanique.
Les marbres extérieurs, exposés aux intempéries, ne sont jamais montés en brillance pour des raisons de sécurité ; un marbre brillant mouillé est une véritable patinoire. Sa capillarité ayant été refermée, il est totalement lisse.

MOTIFS D’INTERVENTION SUR LES MARBRES
Les motivations de rénovation sont fortes quand les marbres sont dépolis, ternes et d’aspect sale.

LE PONÇAGE DES SOLS EN MARBRE
1° - Le ponçage referme mécaniquement le matériau achevant ainsi le travail de vitrification chimique.

2° - Esthétique. Le ponçage met à jour le granulat, à l’instar des Terrazzo ou Granito.

La créativité est libre, le choix du granulat, des couleurs et des compositions est infini. Le ponçage exécuté au diamant sur ce béton d’une extrême densité donne une finesse de grain incomparable, de type marbrier.
- Tachés.
- Fortement rayés.
L’association des trois symptômes donne des marbres de plus en plus délicats à entretenir. Les employés de maintenance évoquent les difficultés à faire glisser "la serpillière".

ORIGINE DES PROBLEMES LIES AU PONÇAGE ET AU NETTOYAGE DES SOLS EN MARBRE
Les problèmes proviennent des propriétés physico-chimiques du matériau.
- Sa capillarité naturelle permet à n’importe quel liquide d’infiltrer sa porosité.
- Sa composition, faite de cristaux de carbonates et de calcaire est très sensible aux liquides acides ou alcalins.
Au contact d’un marbre, un acide dévore ses cristaux de carbonate de surface, ouvre sa porosité, pénètre plus profondément dans sa capillarité naturelle, brûle le calcaire qui le compose, le destructurant, contribuant à ouvrir un peu plus sa capillarité. La prochaine dose d’acide augmentera un peu plus le dommage, au point de le faire ressembler à une pierre ponce. Ce qui est valable pour un acide (PH 2 à 3) l’est pour un produit basique ou alcalin (PH 10 à 14), surtout s’il est en forte concentration.
Les marbres sont les premières victimes de la chimie du nettoyage quand celle-ci est mal utilisée ou surdosée. Les décapages à l’acide ne sont pas, de ce fait, à encourager. Les acides alimentaires : citron, colas, champagnes sont également dévastateurs pour la brillance".

LA BRILLANCE EST AFFAIRE DE REFRACTION DE LA LUMIÈRE
C’est la masse de lumière réfléchie par le matériau en direction de la rétine de l’œil qui donne la brillance. Plus la matière est dense et lisse, et plus celle-ci renvoie une concentration importante de rayons lumineux vers la rétine.
Pour réussir une réelle rénovation durable, il convient d’aller chercher, par ponçage, le cœur de la matière, la densité originelle, d’éliminer la "pierre ponce" de surface, donc de descendre le plus profondément possible (quelques 10°), même si, en apparence, le sol n’est pas rayé.

SOLUTIONS DE RENOVATION DES SOLS EN MARBRE, EVALUATION
Les différentes méthodes de maintenance et de rénovation ont toutes un réel intérêt à condition d’être adaptées. Utilisées hors contexte, certaines peuvent offrir des résultats médiocres.
Toutes les méthodes incluant le décapage (remise "à blanc" du revêtement) et non le ponçage sont, soit des solutions de maintenance d’une brillance résiduelle, soit de rénovation "économique", n’éliminant pas les rayures et produisant ainsi une brillance floue.

1° - Décapage des marbres / Emulsion.
Emulsion = produit de surface, composé de polymères et d’ions métalliques. Utilisée aussi dans la protection des thermo-plastiques. Les particules métalliques contenues produisent la brillance.
Avantages. Excellente résistance aux acides - Grande résistance mécanique à l’abrasion - Coût réduit et facilité de maintenance.
Philosophie: l’émulsion encaisse les agressions à la place du marbre. En théorie, on ne devrait plus avoir à poncer, mais à entretenir seulement l’émulsion appliquée.

Inconvénients. Brillance artificielle, effet de surface. Nécessite une maintenance.
Indications. Protection des sols fortement agressés : sanitaires, environnement sablonneux (Mer et montagne), des lieux ne nécessitant pas une brillance naturelle : escaliers, lieux sous éclairés, fort trafic etc.

2° - Décapage des marbres / Cire.
Avantage. Agit comme un bouche-pores.
Inconvénient. Nécessite un entretien régulier. Aspect un peu gras.
Indication. Lieu de fort passage nécessitant quoi qu’il arrive une maintenance quotidienne

3° - Décapage des marbres / Spray.
Appelée improprement "Cristallisation". Méthodologie de brillance par métallisation. Pulvérisation d’un produit et travail du sol à la laine d’acier. Pas de ponçage. Méthode d’entretien d’une brillance résiduelle, certainement pas un procédé de rénovation.
Avantages. Mise en œuvre rapide, moins coûteuse que les solutions suivantes.
Inconvénients. Brillance pâlotte sur sol très rayé. Brillance très peu durable en rénovation. 24 heures de temps de séchage après décapage.
Indications. Méthodologie à réserver à la maintenance d’une brillance existante.

4° - Décapage des marbres / Cristallisation des marbres.
Véritable méthode de montée en brillance, sans plomb, au mouillé, par poudre acide polissante et réactive.
Avantages. Mise en œuvre rapide, sans attente après décapage. Brillance intense, naturelle et durable.
Inconvénient. Aucun.
Indications. Méthodologie de restauration d’une brillance intense, sans ponçage grâce au micro- polissage de la poudre.

5° - Ponçage des marbres / Cristallisation des marbres.
La méthode phare BASIC SYSTEM. Véritable ponçage du matériau au diamant afin d’obtenir une grande finesse de grain au polissage.. Montée en brillance par poudre cristallisante sans plomb.
Avantages. Avoir un marbre NEUF sans rayure et brillant comme au premier jour.
Inconvénients. Aucun.
Indications. Véritable méthode de rénovation en profondeur des marbres rayés.

Basic System met en oeuvre toutes ces méthodes en les adaptant au cas par cas.

LES IDEES RECUES.
- Le ponçage du marbre génère de la poussière. Faux. Il s’opère au mouillé (très peu d’eau).
- Le ponçage est salissant. Faux.
- La brillance n’est pas durable. Faux. Il faut nettoyer au quotidien avec un produit PH 7 = Neutre.
L’alcool à brûler laisse des traces blanchâtres.

 

MARBRE SYSTEM
la splendeur de vos marbres réapparue

Vitrification des bétons - béton ciré - sols plastiques - carrelage et terre cuite - moquette - marbre - parquet - plafonds suspendus
©2013 BASIC SYSTEM - Mentions légales Références du GroupeRevue de presseRecrutementBasic System InternationalPlan du site
 
BASIC SYSTEM 99 - 101 route de Canta-Galet 06200 NICE - tél. 04 97 07 14 30 - Contact